Accéder au contenu principal
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)







Actuellement sur LYFtvNews - Education :
Dans les archives de LYFtv - Education :

A Lyon, le "baby boom" des maternités !

A Lyon, les difficultés financières de la sécurité sociale n'empêchent pas la réalisation de nombreux investissements hospitaliers. Entre les réorganisations des hôpitaux, les regroupements de cliniques, les rénovations de services et les constructions neuves, ALYonZenfants.fr vous propose de faire le point sur les nouvelles maternités:
L'Hôpital public Femme, Mère, Enfant des Hospices Civils de Lyon.
Plus gros propriétaire foncier de l'agglomération, les HCL ont décidé de se défaire de plusieurs hôpitaux. Debrousse, certains secteurs de l'Hôtel Dieu et de l'Hôpital Edouard Herriot ont ainsi été regroupés au sein du pôle public Femme, Mère Enfant (HFME) qui a ouvert ses portes en 2008. Le bâtiment de 6 étages est immense et regroupe les personnels de pédiatrie des différents hôpitaux publics mais aussi l'activité de "gynéco-obstétrique" et de néonatalogie de l'hôpital Edouard-Herriot.

Des services de réanimation et d' urgences "graves"
Doté d'une unité de réanimation néonatale, d'un secteur de soins intensifs et de lits de néonatalogie, la maternité est particulièrement adaptée pour recevoir les grossesses pathologiques à haut risque ou les accouchements d'enfants prématurés. Cet hôpital reçoit aussi les urgences enfants, les activités pédiatriques et même un Cecos (centre de traitement de la stérilité, féminine comme masculine).
L'Hôpital privé Rockefeller Mère enfant Natecia
Il ne faut pas confondre l'Hôpital public Mère enfant de Bron avec les Hôpitaux Privés créés dans le même secteur. Dans un rayon d'environ deux kilomètres, on trouve en effet le nouvel Hôpital Privé de l'Est Lyonnais, l'Hôpital Mermoz et l'Hôpital privé Natecia qui lui aussi a pris le nom de "mère-enfant".
Le HPEL de St-Priest
C'est à St-Priest, sur la Zac de Champ du Pont que le groupe Noalys vient d'inaugurer l'Hôpital Privé de l'Est Lyonnais avec des services dédiés à la petite chirurgie et à l'hospitalisation ambulatoire(voir article dans LYon-Economie).
Si cet hôpital reçoit temporairement les services de maternité de la clinique Pasteur de St-Priest, Noalys pilote aussi, en plein coeur du quartier Rockefeller (près de l'hôpital Edouard Herriot), la construction d'un Hôpital Privé Mère enfant qui regroupera à terme plus de 300 collaborateurs sur 20000 m2. Ce concept, baptisé Natecia, est né de l'union des cliniques Champ Fleuri, Monplaisir et de la maternité Pasteur de St Priest. Il disposera d'un centre de psychopathologie périnatale, d'un service d' accouchement dans l’eau et de nombreux services pour la mère et l'enfant...
Avec cet établissement, HPL deviendra le premier pôle privé de la région pour la Mère et l’Enfant et compte assurer plus de 4.500 naissances par an. Le regroupement, soutenu par l’ARH (Autrité de Régulation des Hôpitaux), permettra à HPL de porter sa capacité d’accueil de 193 lits autorisés à près de 350, avec un volume d’activité supérieur à 30 M€ en 2009 !
L'hôpital privé Mermoz de la Générale de Santé
Après avoir connu bien des déboires au cours de sa construction, un autre hôpital a été inauguré le 19 mars 2009. Ce "complexe" réunit lui aussi trois cliniques privées : Saint-Anne, Saint-Jean, et Jeanne d'arc. Il dispose d'un service d'urgence et de chirurgie, mais pas de maternité.
Le groupe hospitalier mutualiste des Portes du Sud
L'inauguration en avril du tramway T4 (entre Lyon 8ème et Feyzin) va faire aussi parler du nouveau groupe hospitalier de Venissieux "Les portes du sud" . Géré par la Mutualité Française du Rhône, cet établissement inauguré en novembre 2008, est issu du regroupement de la clinique mutualiste la Roseraie et de la polyclinique des Minguettes. Doté de 235 lits, cet hôpital a mobilisé un investissement d’environ 50 millions d’euros, dont 11, 5 millions ont été accordés par l’Etat au titre du plan "Hôpital 2007".
Cet établissement comporte lui aussi une maternité, un service d’urgences et presque toutes les disciplines médicales et chirurgicales. Il s’étend sur 24 000 m², sur un terrain de 5 hectares cédé pour un euro symbolique par la ville de Vénissieux. Son attractivité est renforcée par sa facilité d’accès (tramway, bus, parking intermodal et proximité du périphérique). A terme, cet hôpital devrait recevoir 15 000 hospitalisations par an, 25000 passages d’urgence et 2000 naissances pour la maternité.

La maternité de la Croix Rousse entièrement rénovée
Avec la rénovation de la maternité de l'hôpital de la Croix Rousse, qui vient d'être achevée, on peut dire que les petits lyonnais sont bien accueillis! A croire que l'on s'attend à un nouveau baby boom (ou que décidément la maternité est une bonne affaire commerciale ! ). Le "pôle gynécologique" de la Croix Rousse est construit sur cinq étages. Il dispose aussi d’une unité de chirurgie ambulatoire et d'un service de suite pour les naissances physiologiques. Prévu pour assurer "plus de 3800 accouchements par an", le service a lui aussi été réorganisé pour recevoir l'autre partie des activités de la maternité l’Hotel-Dieu (celles qui n'ont pas été transférées au HFME de Bron).
Gilles Roman
ALYonZenfants.fr est repris par Netvibes Lyon-

Commentaires